Rééducation sensorielle auprès de patients souffrant de douleur aspécifique du dos

FasciaFrance Bibliographie

Influence sur le confort du mouvement et la douleur.

Sercu, P. (2011). Mémoire de Mestrado en Psychopédagogie perceptive, Faculté des Sciences Humaines et Sociales, Université Fernando Pessoa Porto (Portugal).

Résumé : Les douleurs aspécifiques du dos constituent un champ privilégié de consultation des kinésithérapeutes et des thérapeutes manuels. Ces problématiques multifactorielles invitent à reconsidérer leur prise en charge thérapeutique en y incluant des programmes pédagogiques et éducatifs. Le terme rééducation sensorielle se distingue da la rééducation traditionnellement utilisée par les kinésithérapeutes par sa dimension éducative forte ciblée sur l’enrichissement perceptif. Cette recherche questionne les impacts de cette pédagogie gestuelle sur le vécu du mouvement, la douleur et le confort gestuel. Les participants à la recherche sont 2 femmes âgées de 63 ans et 29 ans et un homme âgé de 49 ans diagnostiquées comme personnes souffrant de douleurs lombaires aspécifiques par le corps médical et non médicalisées durant le temps de la recherche (pas de prise de traitement anti-douleur, pas d’autres formes de traitement manuel et de rééducation). Par ailleurs les trois personnes choisies devaient avoir une expérience significative d’une prise en charge manuelle sur le mode de la fasciathérapie. (9 séances, 15 séances et 16 séances). Les données ont été recueillies par entretien semi-directif. L’analyse phénoménologique et interprétative fait apparaît clairement que la rééducation sensorielle a un impact sur la douleur lombaire aspécifique sur deux participants et de façon moindre chez le troisième participant. En ce qui concerne l’impact sur le confort, on note chez deux participants un confort gestuel majoré et un confort somato-psychique, c’est à dire une incidence entre les tensions physiques et les tension psychiques puisque deux participants relèvent l’impact sur le relâchement, la détente. Chez un participant, la rééducation sensorielle associée à la fasciathérapie a eu un impact signifiant sur le comportement. On note de plus un impact très signifiant chez deux participants sur l’enrichissement de la perception corporelle.